Histoire de l'I.A

L'usage de l'expression «Intelligence artificielle » s'est largement répandu, dans le public, au cours de l'histoire. L’intelligence artificielle, ou plus généralement noté I.A, est dut à des progrès techniques de l'informatique et de sa propagation dans les activités humaines. De nos jours, l’intelligence artificielle fait partie de notre culture comme en témoignent les films, les livres ou encore les jeux vidéo.

        Même, si les progrès de l’intelligence artificielle sont récents, l'idée de concevoir des machines "intelligentes" remonte à la nuit des temps.

Des statues articulées de l'Egypte ancienne (800 avant Jésus-Christ), en passant par les automates de la Renaissance, jusqu' à la création des robots, l’Homme a toujours rêvé d'animer la matière. Les automates, dont l’invention remonte à l’Antiquité, sont les plus anciens témoignages de l’intérêt des Hommes pour une intelligence artificielle. Dans l’Iliade (chant XVIII), le Dieu du feu Héphaïstos avait élaboré des tables à trois pieds pour le servir. L’Iliade est une épopée de la Grèce antique attribuée à l’aède Homère. Elle est composée de 15 337 hexamètres dactyliques, et depuis l’époque hellénistique, divisées en 24 chants. Le thème de cette épopée est la guerre de Troie dans laquelle s'affrontent les Troyens et les Achéens (venus de toute la Grèce), chaque camps étant soutenu par diverses divinités comme Poséidon, Apollon ou encore Athéna. Dans la Torah, le Golem est un automate à forme humaine, construit en argile ou en bois. Pour l'histoire, le rabbin doit graver un mot magique sur le front du Golem, pour qu'il s’anime et le serve. On remarque qu'au début de l’intelligence artificielle, le but des créateurs est d’imiter les Dieux, en effet, la religion était très présente à cette époque.


-          Au XVI siècle, grâce au progrès de la médecine (lois de fonctionnement de certains organes) et du perfectionnement des automates, on pense pouvoir élaborer des mécanismes "intelligents".

-          Au XVII siècle, Descartes introduit l'idée de « l’animal  machine », qui aurait certaines activités Humaines, mais pas toute l'intelligence Humaine.

-          Au XVIII siècle, Vaucanson devient célèbre par ses créations d’automates :

Jacques de Vaucanson, après avoir étudié à Paris plusieurs domaines (dont la mécanique, la biologie, l'anatomie et la musique) réalise plusieurs automates, dont le joueur de flûte aux performances musicales comparables à celles d'un artiste. Aussitôt après, il imagine son canard, un automate à caractère morphologique. La réalisation de cette merveille technique, en 1738, lui apporte la gloire et la richesse. En 1745, Vaucanson construit un métier à tisser automatique, qui suscite de vives réactions de la part des ouvriers lyonnais de la soie. Pour eux, la mécanisation  des machines a une odeur de chômage.

 Comme dirait « La Mettrie », dans son ouvrage « l’Homme-machine » (publié en 1747), l’esprit doit être considéré comme une suite de l’organisation  choisit de la matière dans le cerveau humain, par conséquent l’homme n’est qu’un animal supérieur (comme l’automate de Vaucanson).

-          En 1769, c’est l'escroquerie du joueur d'échecs. Il y avait un joueur de petite taille dans le coffre pour jouer contre les joueurs (on l’appellera plus tard l'automate de Kempelen).

 

 

-          En 1930, Gödel, Church, Herbrand et  Türing étudient la possibilité d'automatiser le calcul et le raisonnement.

-          En 1943, les premiers ordinateurs sont fabriqués.

 

 

-          En 1949, Shannon, promoteur de la théorie de l'information, propose une méthode pour jouer aux échecs.

-          En 1950, Turing, un des premiers informaticiens, l'affine et le simule à la main.

-          De 1955 à 1956, Allen Newell, John Shaw et Herbert Simon produisent le premier programme d’intelligence artificielle, qui se nomme « Logic Theorist ». Ce programme permet de démontrer 38 des 52 démonstrations du manuel scolaire de l'époque s’appelant « Principa Mathematica ». A l’aide de ce programme, le premier langage d’intelligence artificielle est conçu (« IPL-11 »).

 -          En 1956, le terme d'intelligence artificielle (I.A) est instauré, durant la Conférence de Darthmouth, par  Marvin Lee Minsky et Joseph McCarthy (pour les plus connus).

 -          En 1958, John McCarthy invente le langage informatique IPL.

 -          Pendant les années 1950, Asimov publie plusieurs articles, dont le thème est l'intelligence artificielle. L'ensemble de ces rubriques forme une seule grande histoire, le cycle des Robots. Toutes les nouvelles de robotique publiées par le fondateur ont été regroupées dans deux grands recueils nommés « Le grand livre des robots ».

 

-          En 1958 est créé le Perceptron :

Le perceptron est un modèle de réseau de neurones avec un algorithme d'apprentissage créé par Frank Rosenblatt en 1958.

 -          En 1959, l'élaboration du GPR (General Problem Resolver) est inventée. Ce programme mathématique consiste à construire un résolveur de problème universel.  Cela signifie que n’importe quel problème peut, à priori, être résolu par GPR, comme des preuves de théorèmes, des problèmes géométriques.

 -          En 1965, Eliza est construit au MIT. Le programme Eliza est un exemple de dialogue homme-machine. Ce programme a été inventé par Joseph Weizenbaum, dans le but de remplacer un psychiatre. Il ne répond pas aux questions du client sauf sous forme d’interrogations.

-          En 1967, le GPR est retiré. Ce retrait marquera le début d'une période où l’I.A connaîtra  beaucoup d’opposants. Parmi eux, Hubert Dreyfus, qui, en 1972, dénoncera les sommes importantes versées par le gouvernement Américain pour l’évolution de l'I.A.

-          En 1968, la sortie du film « 2001, L'Odyssée de l'espace » de Stanley Kubrick, dévoile une apparence de l'Intelligence Artificielle, au grand public.

-          De nos jours, de nombreuses fictions traitant de l’intelligence artificielle sont présentés au grand public, grâce au septième art (cinéma).
Notons, par exemple la quadrilogie des « Terminators », « A.I » (Intelligence Artificielle), « I-Robot » et « Wall-E ».  Tous ces films traitent, le plus souvent, des limites de l’I.A (voir plus tard, dans le TPE, pour approfondir ce sujet).

                                                       
                                                                                                                             

 

                                          

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×